Est ce que je dois accepter d'être demoiselle d'honneur ?4 août 2014, par Charlotte

Ta meilleure amie, ta soeur, ta cousine … Bref, l’une des femmes de ta vie vient de dire OUI à sa moitié et elle t’a demandée si tu souhaiterais devenir demoiselle d’honneur.

Là tu peux insérer la musique de ton choix. Pour encore plus de fun pour la lecture de ce billet!

C’est super cool, c’est la fête mais là … tu te poses des centaines de questions dont la fameuse: Suis-je la bonne personne pour devenir sa demoiselle d’honneur ? (à dire encore une fois avec un air de tragédie grecque).

On a donc pensé à toi avec Emi … Et on a décidé de parler franchement dans ce billet parce que bien trop souvent on a entendu des histoires qui n’avaient pas lieu d’être dans un mariage.

Les filles, on en parle une fois, mettez votre égo de côté, posez-vous les questions, et vous aurez votre réponse. Parce que toute question fermée (attention les cours de grammaire débarquent) dans la vie peut obtenir deux réponses :Oui ou Non. C’est correct de répondre l’un ou l’autre. On veut le meilleur pour vous, la future mariée et votre porte monnaie (oui parce que chez certaines d’entre nous, stress = achats compulsifs).

1 – As-tu du temps à consacrer à ce mariage ?

C’est tout bête mais être une demoiselle d’honneur est quelque chose qui prend du temps. Regarde ton agenda, consulte ta famille proche et établis si oui ou non tu as du temps. Ne va pas créer une déception si tu n’es jamais là pour la future mariée (tu ne voudrais pas qu’on te fasse la même chose). N’oublie pas que elle, elle a un objectif : Son mariage et que tu as le droit de ne pas avoir le même objectif qu’elle.

2 – Es-tu d’une nature apaisante ?

Si c’est pour être angoissée, stressée … par toutes les étapes de ce moment particulièrement intense en émotions, oublie ça. La demoiselle d’honneur est là pour faire tampon d’émotions entre le futur mari, la famille, la belle-famille, l’organisateur, les fournisseurs du mariage … Et si tu es du genre à t’emporter et être impatiente, oublie ça! A moins que tu le prennes comme un challenge. Là ma chérie, accroche toi ! Mais tu peux y arriver.

3 – As-tu de l’orgueil ?

Il faut savoir aussi, que tu risques d’être la cible parfaite pour toutes les attaques émotionnelles … Il va falloir prendre beaucoup sur ses épaules. En même temps, tu rejoindras les coiffeuses/eurs, esthéticiens/nnes … de ce monde qui sont tout simplement des confidents et tampons d’émotions professionnels.

4 – As-tu l’art de négocier en toi ?

Comme je le disais plus haut, tu vas être une sorte de conseillère. Et qui dit conseils, dit aussi discussions et compromis … surtout avec les mamans qui sont un brin contrôlante (Merci Seigneur, la mienne ne l’est vraiment pas). Tu vas devoir dire « plusieurs vérités en face » à plusieurs personnes et il va falloir utiliser le langage de chaque personne afin d’adoucir le tout. Adapter son discours pour que celui en face le comprenne … C’est tout un apprentissage !

5 – Es-tu organisée ?

Tu n’as qu’à regarder 27 robes … Être demoiselle d’honneur, c’est aussi organiser l’enterrement de vie de jeune fille (Bachelorette), la Bridal Shower et ne louper aucun rendez-vous important. En gros, tu vas obtenir à la fin de ce merveilleux événement, un diplôme de « chargée de projet » option mariages. A rajouter sur un curriculum vitae (j’en suis certaine que si un jour je reçois un CV de même, j’engage la personne de suite lol !)

6 – As-tu du budget ?

Question qui fâche mais … Oui être demoiselle d’honneur, ça coûte vraiment cher. Entre les événements, les rencontres, la robe, les chaussures, les accessoires et enfin la mise en beauté complète pour le jour du mariage … Ben ne t’attends pas à réussir à payer tes dettes cette année, si tu acceptes ta mission.

Conclusion !

Et là, vous allez me dire … Mais Charlotte, pourquoi es-tu aussi pessimiste sur le rôle de demoiselle d’honneur ? Et je vais vous répondre tout simplement : Parce que je veux que vous gardiez votre coeur pur et sans post-it négatifs sur la belle mariée.

Bien sûr, la cerise sur le gâteau restera toujours après le mariage. Si vous passez à travers toutes ces étapes, vous allez avoir une amitié à toute épreuve. C’est comme pour tout, on se sent grandi de chacun des expériences à travers lesquelles on passe dans la vie. Moi, j’associe la vision de ce rôle à une randonnée en montagne. C’est difficile, mais à la fin, ça vaut tellement la peine pour profiter d’un des plus beaux moments de ta vie.

Alors les filles, parlez-nous un peu de vos expériences de demoiselles d’honneur de votre côté !

Crédit du professionnel

Photographe : Emilie Iggiotti

Attention, merci de prendre en note que le mariage qui a été choisi pour illustrer cet article n’a en rien avoir avec ce billet. 

Par Charlotte

J’aime écrire mes articles devant un bon dessert sans gluten et des tonnes de thé. Parce que la vie est un petit nuage de barbe à papa.

2 commentaires

  1. Geneviève Juillet
    -
    5 août 2014

    C’est vrai qu’habituellement c’est comme tu le décris mais je crois aussi que c’est à la mariée de faire cette réflexion. Quand j’ai demandé à ma cousine d’être ma demoiselle d’honneur, je savais qu’elle n’allait pas être une personne qui allait prendre en charge des responsabilités. Je l’ai quand même choisie car c’est ma meilleure amie en plus d’être comme une soeur pour moi (même si j’ai aussi 2 soeurs).
    J’ai pas mal tout organiser moi-même mais j’ai eu beaucoup d’aide de ma famille. Ma mère, qui est une bonne couturière, a fait ma robe et nous avons fait ensemble les robes de mon cortège. Ma grande soeur, qui a étudiée en pâtisserie, a fait notre gâteau de mariage et mon autre soeur, qui est plus artistique, m’a aidé avec les décorations.
    De plus, ma tante est coiffeuse, alors j’étais plutôt bien entourée!
    Donc, finalement ma demoiselle d’honneur n’a pas fait grand chose mais je lui avais demandé de faire un petit discours lors de la cérémonie et je sais que cela a été difficile pour elle avec sa nature très timide. Mais c’était sa seule tâche et elle l’a acceptée et j’étais très contente. :)

    • Charlotte
      -
      5 août 2014

      Merci Gen pour ton témoignage, c’est très apprécié!!!!
      On a tous des visions très différentes et ça enrichit beaucoup les unes et les autres.

Votre commentaire...

TOUS LES CHAMPS SONT OBLIGATOIRES