Le monde du mariage & moi #226 janvier 2017, par Charlotte

Il y a quelques jours, je vous ai partagé mon premier article sur Le monde du mariage & moi. C’est vraiment une série d’articles qui est très importante pour moi car j’ai envie de partager avec vous pourquoi et comment je suis devenue passionnée par le monde du mariage.

– L’Astoria à Bruxelles –

C’est donc à 19 ans au printemps 2006 (oups ça fait déjà plus de 10 ans), que je me retrouve stagiaire au service événementiel de L’Astoria à Bruxelles qui était un hôtel de luxe absolument somptueux dont plusieurs parties étaient classées « Monuments historiques ». Depuis cet hôtel a été racheté et fermé pour travaux.

C’est donc dans un univers de luxe et… beaucoup de travail que j’ai fait mes gammes afin d’aider mes maîtres de stage Isabelle & Piet dans la mise en place d’événements privés ou corporatifs. Bien sûr, dans mon coeur et dans mes yeux de Little Woman de l’époque, il n’y avait presque qu’un seul mot qui faisait battre mon coeur : mariage ! J’ai donc pu aider à commander des chandeliers, organiser la liste des invités pour créer les nominettes, faire les devis, créer un document de présentation pour les mariés… Un vrai bonheur, j’avais les pieds qui décollaient du sol dès mon réveil.

Puis un jour, le téléphone sonne. Une de nos futures mariées venait de se faire lamentablement larguée quelques jours avant son mariage. Cette histoire-là a marqué ma vie de jeune professionnelle. Tout avait été commandé et les délais de modification dernière minute étaient dépassés. La demoiselle était incapable de rejoindre son futur époux (il vivait à Londres et elle n’avait pas son adresse – ne jamais épouser quelqu’un qu’on ne connaît pas !) et le mariage devait donc être payé de A à Z. Ce cas-là a été décisif pour moi. J’aimais profondément le monde du mariage, en organiser et y participer mais, j’allais être incapable de pouvoir gérer à long terme cette frontière si fine entre engagement professionnel et affection personnelle. Ca m’aurait joué des tours et le boulot, même si on aime profondément ce que l’on fait, ne doit pas (trop) empiéter sur la vie personnelle.

Par contre, j’ai appris cet été là qu’il existait un domaine dont je ne savais même pas qu’on pouvait en apprendre les bases et en vivre : Les Relations Publiques. C’est ainsi que j’ai choisi de faire la suite de mes études dans ce domaine là !

– Sur le terrain –

Aussi, et je pense que c’était très important pour moi, je voulais savoir comment ça se passait côté coulisses. J’ai donc été serveuse sur plusieurs événements corporatifs et privés (dont un mariage). J’ai eu vraiment deux types d’expériences : Les organisations bétons et les organisations ratées. J’ai même travaillé chez un Traiteur réputé à Montpellier dont je tairais le nom. Un fiasco ! Bon, ok, je n’ai jamais été la meilleure serveuse au monde dans le sens où j’ai toujours préféré prendre soin des détails plutôt que d’envoyer 200 assiettes en moins de 5 minutes mais… Quand les mariés arrivent et que votre station cocktail n’est même pas encore montée, c’est qu’il y a un problème. Au moins, j’ai bien rigolé et pour le workout, il n’y a vraiment rien de mieux.

– ISCOM Montpellier & ISCOM Paris –

Mon BTS en poche, j’ai donc intégré l’ISCOM Montpellier pour une troisième année afin d’y apprendre les bases du métier de communicant. J’y avais choisi l’option relations publiques, relations presse & événementiel. Durant la première année, j’ai vraiment appris les fondations du métier : ma réflexion, mes réflexes, et ma manière de penser ont vraiment changé. Je n’étais plus dans l’opérationnel dont j’avais appris les secrets en BTS mais dans l’organisationnel. En 4ème année, je suis partie à Paris (à l’époque, l’école de Montpellier n’offrait pas cette possibilité) et j’ai donc été diplômée en septembre 2009 d’un Master I – Responsable de Communication Titre de niveau II.

C’est ainsi qu’avec deux diplômes en poche et quelques mois de stage (chez l’annonceur et en agence) que je me suis retrouvée sur le marché du travail français complètement bouché. La crise financière de 2008 avait été bien conséquente. J’ai donc décidé de quitter la France pour partir vivre à Montréal. C’est ce qu’on découvrira la semaine prochaine dans Le monde du mariage & moi #3.

Crédits du professionnel

Photo par Alvin Mahmudov via unsplash, retouchée sur Canva.

Par Charlotte

J’aime écrire mes articles devant un bon dessert sans gluten et des tonnes de thé. Parce que la vie est un petit nuage de barbe à papa.

2 commentaires

  1. Cyrielle
    -
    31 janvier 2017

    J’adore ces nouveaux articles! J’avais une très vague idée de ton parcours et de ce qui t’avait inspiré pour tes choix professionnels. C’est très intéressant d’en savoir un peu plus! <3

    • Charlotte
      -
      31 janvier 2017

      Merci ma belle Cyrielle. C’est vrai qu’on oublie souvent de décrire son parcours alors que je pense que c’est un grand témoignage que nous devons tous absolument donné. Parce que cela peut créer des vocations, qui sait ?

Votre commentaire...

TOUS LES CHAMPS SONT OBLIGATOIRES